Top

[vc_row][vc_column][vc_column_text]À moins que vous ne viviez dans un placard sous l’escalier, il ne vous aura pas échappé que Star Wars VII a finalement atteint nos écrans, 10 ans après la fin de l’Episode III. La stratégie marketing et virale de Disney, a achevé la transformation de cette icône de la pop-culture en une licence Hollywoodienne assumée. De quoi en dégoûter un grand nombre, exaspéré de retrouver BB-8 sur les paquets d’oranges à jus du Franprix du coin. Cet Episode VII, du fait des sentiments (injustement) mitigés à propos de la Prélogie, subit d’entrée une pression qui interdit le faux-pas. Si l’univers de Star Wars regorge de nombreuses inventions et détails dus à des artistes et techniciens légendaires (Ralph McQuarrie, John Williams, Ben Burtt ou plus récemment Ryan Church), Le Réveil de la Force se devait non seulement de les restituer fidèlement, mais aussi de les réinventer. Or comment réinventer un monument de la pop-culture? On peut enrichir des univers en créant des planètes, de nouvelles espèces, de nouveaux vaisseaux. Mais comment renouveler une cinématographie construite sur 40 ans dont les images habitent profondément les esprits ? 

Canon_cne35mm15lf_top_large-thumb-450x337-21078S'il manquait bien une optique - et pas des moindres - à la série des optiques cinéma CN-E de Canon, c'était bien le 35mm. En avril dernier, Canon avait évoqué l'avoir dans ses cartons mais avait gardé le silence sur sa rapidité. Canon a donc enfin complété sa série d'optiques spécialisées dans le cinéma numérique en dévoilant l'objectif CN-E 35mm T1.5 L F. Optimisé pour des résolutions atteignant jusqu'au 4K sur des capteurs Full-Frame, l'objectif devrait trouver une place de choix dans les valises des vidéastes. harmonisé avec l'ensemble des objectifs de la gamme Ciné de Canon, il sera disponible en décembre pour un prix conseillé de 5,200$.