Top

[vc_row][vc_column][vc_column_text]De nombreux constructeurs mettent gratuitement à disposition des images de démonstration de leurs produits. Hélas, ces fichiers sont souvent bien cachées dans les sites des constructeurs. Ils sont pourtant précieux quand on souhaite tester les fonctionnalités d'un logiciel ou éprouver une chaîne de travail. C'est pourquoi je vous propose aujourd'hui cet annuaire des fichiers gratuits à télécharger. Les fichiers sont classés par constructeurs et renvoient directement aux liens proposés par ces derniers. C'est pourquoi j'essaierais de le mettre régulièrement à jour et de le compléter petit à petit. Si vous constatez un lien mort ou que vous avez trouvé de belles ressources à me soumettre, n'hésitez pas à me le signaler en commentaires ou bien par le formulaire de contact du blog.

"Panasonic dévoile aujourd’hui le LUMIX GH5, le nouvel hybride haut de gamme LUMIX au standard Micro 4/3 idéal pour les photographes et vidéastes professionnels. Défiant tous les préjugés à propos des capacités techniques d’un appareil photo hybride, le LUMIX GH5 est une vraie révolution et ouvre la voie à une nouvelle ère de culture photographique et cinématographique grâce à son avance technologique en matière de qualité d’image, de performances et de réactivité, le tout dans un boitier incroyablement compact."

Ainsi débute le communiqué officiel de Panasonic à propos du successeur du très apprécié GH4. Forcément il y a de quoi avoir l’eau à la bouche. Quelques mois après son aperçu officiel à la Photokina en Septembre dernier, c’est désormais toutes les caractéristiques techniques du GH5 ainsi que son prix et sa disponibilité qui sont dévoilés en marge du CES 2017.

Dans la foulée de la présentation de la Varicam LT, petite soeur de la Varicam S35, Panasonic a vaguement évoqué une nouvelle génération de capteurs numériques dont la conception permettrait théoriquement à terme de se passer de filtres neutres de densité en séparant la conversion photons/électrons de leur acheminement au travers du substrat de silicium. La problématique que soulève ce brevet est double : comment pallier efficacement à l’impossible présence physique des filtres dans les appareils de captation compacts, tout en contournant leur défauts inhérent ?

Cet article provient de mon ancien blog : Le Laboscope.

header Les doigts de pieds en éventails, les plages de sables fins, le soleil qui tape, la crème solaire, ça sonne comme un petit refrain dans ma tête. Et comme je vous aime bien, je ne peux décemment pas vous laisser partir cet été sans un petit test de derrière les fagots. J'ai pu tester pendant un long moment le bridge professionnel 4K de Panasonic, le FZ1000, et voilà mes quelques impressions. Mais avant toute chose quelques précisions s'imposent. Depuis l'explosion de la vidéo DSLR, les outils pour filmer ont su prendre plusieurs formes. Du règne DSLR à celui de la caméra RAW, puis de l'hybride 4K, le marché des Bridges n'a jamais semblé réellement intéresser les constructeurs. Les bridges sont à mi-chemin entre les réflexs et les compacts. Dotés d'une optique inamovible, ils possèdent cependant de nombreux réglages qui permettent de travailler son image. En soi pour la vidéo, ils seraient parfait pour ceux qui recherchent l'ergonomie des DSLR mais qui ne voient dans les optiques qu'une contrainte onéreuse et peu polyvalente. SONY a présenté l'année dernière le RX10, un magnifique bridge avec un bon côté vidéo qui a su faire ses preuves, mais qui -selon moi- n'a pas eu le succès qu'il méritait. J'ai été réellement impressionné par le RX10 et trouve encore aujourd'hui qu'il s'agit d'un outil redoutable pour des JRI. Jusqu'à maintenant le RX10 avait le monopole du bridge vidéo, mais Panasonic vient de présenter le FZ1000 qui vient directement le concurrencer. Autant donc vous l'avouer, j'étais très curieux de poser mes pattes sur ce joujou, pour voir s'il arriverait à me faire oublier le RX10.