Follow
Top
Le HDR démystifié - Conférence Satis - Sylvain Berard

Le HDR démystifié : de la prise de vue à la post-production

Comme toute innovation technologique conséquente, le High Dynamic Range est regardé avec méfiance. Nouveau gadget pour geek survolté ou véritable gain pour créateurs exigeants ? Lors du dernier SATIS-Screen4all, Erwan Le Cloirec (Yakyakyak) m’a invité à intervenir aux côté de Fabien Pisano (Sony) et de Jean-Pierre Fournier (Post Logic), pour parler du HDR.

La réelle pertinence du HDR.

Après avoir été bombardé de 4K, de 3D, de HFR, de réalité virtuelle, d’Oled… l’inconscient collectif place aisément le HDR comme une innovation technologique supplémentaire à la pertinence douteuse. On peut le comprendre. Le marketing n’a de cesse de nous asséner de révolutions. Et peu se sont avérées réellement cruciales. Le HDR fait preuve d’un certain scepticisme. Désagréable (on se rappelle le HFR du Hobbit), trop pointilleux, trop bling bling ; les démonstrations techniques sans âme peinent à convaincre un public toujours plus averti. D’autant plus qu’il impliquerait un coût considérable pour le mettre en oeuvre…

C’est pourquoi le panel réuni par Erwan est intéressant. Avec Fabien Pisano et Jean-Pierre Fournier, il nous a été facile de balayer un spectre très large d’applications. On voit ainsi que les caméras sont compatibles HDR depuis plusieurs années (!). Que la technologie se décline différemment en fonction des besoins (TV, Ciné, Web, tournage, post-production…). Et surtout que c’est une technologie conçue avant tout pour briser les limitations liées à la vidéo aujourd’hui. En clair, il est désormais possible de travailler le rendu d’une oeuvre filmique de manière aussi poussée qu’une photo numérique. Et ça, de la prise de vue à la diffusion.

Pour comprendre comment tout cela se passe, je vous renvoie donc vers le replay de la conférence ci dessous.
Pensez à cliquer dans le “vide” ci-dessous si l’aperçu ne s’affiche pas.
Bon visionnage !

Vous avez aimé cet article ? Faites un don à l’association Partage !

Soutenir mon travail par un don, même minime, c’est aider les enfants du monde les plus démunis à grandir dans le respect de leurs droits fondamentaux. Je reverse en effet l’intégralité de vos dons à l’association PARTAGE. Si chaque lecteur donnait 1€, nous pourrions pourvoir aux besoins de plusieurs enfants sur toute une année.

Asian Classroom Partage ONG

Faites comme les autres lecteurs !
Participez à cette action !

Comments

Laisser un commentaire