Top

Avid Media Composer pour tous. Enfin.

Au NAB, les regards sont souvent braqués sur le matériel de tournage. La nouvelle gamme Avid Media Composer montre cependant que la post-production permet de cerner avec davantage de justesse les évolutions de nos milieux professionnels

Fort d’une expérience de 30 ans, Avid Media Composer demeure très largement le logiciel le plus utilisé par les monteurs de fiction et de programmes télévisuels. Doté d’outils professionnels particulièrement aboutis, il souffre cependant encore de sa réputation austère et de sa complexité. Une notoriété malheureuse qu’Avid semble vouloir enrayer avec la présentation d’une nouvelle gamme Media Composer au NAB.

Jusqu’ici, Avid appliquait la politique du « Tout ou peu ». Le passage de Media Composer First – gratuit mais limité – à la version archi-complète pouvait en faire paniquer plus d’un. Avec cette nouvelle gamme, Avid s’adapte d’avantage aux besoins des utilisateurs. Et c’est tant mieux. Avec 3 versions différentes, le logiciel permet de lisser les besoins et de couvrir au mieux les besoins professionnels de chaque monteur.

À chaque besoin sa version de Media composer

D’abord, le très gratuit Media Composer l First se place depuis quelques mois comme une version de découverte relativement limitée des produits Avid. Idéale pour débuter et se familiariser au puissant écosystème de Media Composer.

Puis les productions indépendantes trouveront leur bonheur dans Media Composer. Dépourvue des fonctions collaboratives, cette version se veut être un stand-alone de Media Composer, proposée à 19€/mois ou 189€/an*. Idéale donc pour les free-lance ou les mono-postes. À noter quand même que Symphony (outil d’étalonnage de Media Composer) sera disponible mais payant. Pour ceux qui possède une config musclée, le plug-in gratuit Baselight est une excellente alternative.

Et si enfin vous voulez retrouver ce bon vieux Media Composer que vous avez toujours connu. Avec ses projets et bins partagés, sa gestion des ISIS, des NEXIS, le ScriptSync, le PhraseFind… tout ce qui fait de Media Composer l’un des logiciels les plus complets et rigoureux de tous les temps. Il s’appelle désormais Media Composer Ultimate et est disponible à partir de 49€/mois ou 479€/an.*

KEY FEATURES MEDIA COMPOSER | FIRST MEDIA COMPOSER MEDIA COMPOSER | ULTIMATE
Free
Publish to Social
24 Tracks Video / 64 Tracks Audio
High-Res Mastering
Shared Projects / Bins
MediaCentral | Panel
Floating Licensing
NewsCutter NCRS Tool
Symphony Option
PhraseFind Option
ScriptSync Option
Media Composer | Cloud VM

● Option/Feature Included
 Option/Feature Available but not Included

L’ensemble du comparatif est à consulter sur le site même d’Avid.
* Pour ceux que l’abonnement rebuterait, des licences perpétuelles sont aussi disponibles sur le site d’Avid.

PUISSANT, RIGOUREUX, STABLE :
pourquoi j’aime media composer un tout petit peu plus que les autres

Au niveau des logiciels de montage, la guerre entre Première, Final Cut et Media Composer vaut au moins la guerre Mac vs PC. Après avoir mis le montage un peu de côté pendant quelques années, j’y reviens depuis quelques mois. Cela fait 10 ans que j’ai posé pour la première fois mes pattes sur Media Composer. Et je dois admettre qu’après avoir découvert tous les autres depuis, il est celui qui me comble le plus. Ce pour une raison toute simple : il offre une sensation d’infinies possibilités sans sacrifier une once de rigueur.

Paradoxalement c’est cet aspect ultra-complet qui est compliqué à prendre en main. De ce côté là, Final Cut Pro X et Première sont davantage User-friendly. Mais si ces derniers correspondent à la plupart des besoins, ils atteignent vite leurs limites sur des workflows pointilleux. Ne nous méprenons pas : j’adore ce qu’est finalement devenu Final Cut Pro X et je l’utilise aussi beaucoup. Adobe Première est lui aussi très intéressant, mais sa gestion des médias me rend cinglé. Media Composer possède une logique pas toujours évidente à saisir de prime abord. Mais c’est cette logique qui permet d’optimiser au mieux trois facteurs auxquels je tiens : créativité, performance, sécurité.

Il est donc heureux de voir Avid s’adresser au plus grand nombre et offrir ses incroyables outils à tous. Le prix a longtemps été un frein pour beaucoup. Mais cette version intermédiaire de Media Composer, à un tarif intéressant devrait en séduire plus d’un. À voir si cela suffira à déplacer les bases d’utilisateurs d’un logiciel à l’autre. Les versions allant, Final Cut et Première souffrent de peu de défaut rédhibitoires. Dans ces conditions, l’opération séduction d’Avid n’est pas gagnée d’avance.


EnregistrerEnregistrer

Puisque vous êtes là…

… j’aimerais vous dire encore un truc. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire ici et à me suivre sur Twitter. Et je vous en suis infiniment reconnaissant jour après jour. Partager le savoir et les ressources gratuitement et sans publicité, est un pari que je me suis lancé il ya quelques années. Et j’en suis personnellement très heureux. Mais si tout ce contenu pouvait permettre à un enfant démuni d’avoir lui aussi accès à davantage de savoir ?

Soutenir mon travail par un petit don, c’est aider les enfants du monde les plus démunis à grandir dans le respect de leurs droits fondamentaux.  Je reverse en effet l’intégralité de vos dons à l’association PARTAGE. Si chaque lecteur donnait 1€, nous pourrions pourvoir aux besoins de plusieurs enfants sur toute une année.

EnregistrerEnregistrer

Post a Comment