Top

Enfin un Leica pour moins de 300€ !

Au cas où tu te poserais la question, O noble voyageur de passage sur cette modeste parcelle de l’Internet, j’assume totalement le racolage inhérent de ce titre. Racoleur, certes, faux, certainement pas. Le Sofort, le dernier né de chez Leica, coûte effectivement moins de 300€. Instantané hybride à la manière de ce que fait Fuji, il est l’occasion pour moi de revenir un peu sur ce format , avec lequel je travaille depuis quelques années, et qui depuis a connu quelques sérieuses transformations. 

Le chemin de croix de l’instantané

L’instantané pour beaucoup ce sont les appareils photos Polaroïd. Ceux qui te tirent la langue après avoir capturé ton âme. Un véritable succès des années 80/90 qui a permis d’immortaliser les improbables coupes de cheveux familiales et autres pulls condamnables de ces années là. Mais qui a aussi donné naissance à tout un style qui ne s’est jamais éteint depuis. Polaroïd, abandonnant la production de ses films et appareils instantanés en 2007, et entraînant avec elle plusieurs d’autres fabricants de films instantanés, laissera sur le carreau beaucoup d’orphelins amoureux de ce look si particulier.

La résurgence du rétro, accompagné par la culture urbaine vintage n’aura pas tardé à propulser à nouveau le format instantané sur le devant de la scène. Mais hélas, l’offre n’est plus là : les Polaroïd s’arrachent sur eBay et les stocks de films (bien souvent expirés) fondent comme un glaçon sur le corps d’une Miss Météo de Canal. Aujourd’hui face à cette demande, la résistance s’est organisée. Le désormais très célèbre Impossible Project remet en vente des films de sa propre conception destiné à habiter de vieux polaroïd. Fujifilm sort ses Fuji-instax mini. Quelques expérimentation existent chez Lomography. Dans la plupart des cas se trouve une cible bien précise : une tranche d’âge plutôt jeune, urbaine et branchée.

Non pas que je ne me trouve pas pleinement dans cette cible marketing, mais l’instantané a très vite trouvé chez moi une place dans une démarche artistique et créative. Jusqu’ici je travaillais notamment avec les films FUJI FP100c sur dos Hasselblad. J’ai toujours ce petit frisson au moment de retirer moi-même le cliché du dos. Et quel rendu ! Malheureusement en mars dernier, Fuji a annoncé la cessation de la fabrication de ce film. C’est donc toute la gamme FP qui vient de s’éteindre à mon grand désespoir. ¹

Bien sûr je suis allé lorgner du côté d’Impossible Project, de Fuji pour essayer de trouver des alternatives. Du côté d’Impossible Project, les films sont plutôt délicats à manier. Très sensibles aux pollutions lumineuses avec des résultats très disparates en fonction des boîtiers. Je ne parlerais pas de la vague déception qu’est le i1. Les Instax de chez Fuji donnent des résultats plutôt sympas, mais qui manquent de texture et de charme.

un Leica SOFORT ATTENDU COMME LE MESSIE

J’étais donc assez enthousiaste à l’idée que Leica s’attaque au marché de l’instantané avec le Sofort. Un design délicieusement rétro et abouti, des coloris chatoyants, une optique et des films maisons… Mais attendez, il ressemble quand même pas mal à l’instax de Fuji quand même…

Et pour cause ! Quand on fouille, le Sofort est un Fujifilm Instax mini 90 Neo Classic redesigné. Même objectif 60mm f/12,7, même plages macro/portraits/paysages, même obturateur, même modes de prises de vue (dont la double exposition), même batterie, tout est à l’identique. À part évidemment la pastille Leica Rouge et son petit pas de vis. Et les films? Il semblerait qu’il s’agisse aussi des mêmes films instax, dont la déclinaison Noir et Blanc que présente Leica n’est que le clone du Film Instax B&W à paraître. Vite fait on remarquera que Leica a fait l’effort de mettre un cadre couleur coquille d’oeuf pour faire passer la pillule.

Vous l’aurez compris, on tombe de haut. Pas de fonctions avancées, pas d’évolution ambitieuse. Leica fait ce qu’a fait Hasselblad avec Sony dans l’épisode tristement célèbre du Lunar : apposer sa marque, doubler le prix et hop le tour est joué. Triste attitude de ce constructeur pourtant historique, l’ascenseur émotionnel est rude.

Leica manque ainsi cruellement le rendez-vous de réinventer la photographie instantanée pour amateurs avertis et professionnels. Qui osera ainsi prendre le pari de créer un instantané abouti, ambitieux, qui fera suite à la gamme FP de Fuji ?

Le Sofort sortira en novembre 2016 pour 270€. Son équivalent chez Fujifilm coûte 129€… Pas de prix encore pour ces films instax de luxe. Déjà que l’instantané a un coût certain…

1 – Signez la pétition pour la sauvegarde du film Fuji FP100C 

Post a Comment