Top

Shutter Encoder : nouveau couteau suisse de l’encodage vidéo.

Aaaaah je vous vois venir ! Avec les beaux rayons de soleil qui reviennent je vous vois lorgner sur les plages de sable fin, les barbecues entre copains, les katsudons au club de crossfit (vous vous reconnaitrez). Mais l’imminence de l’été annonce aussi les examens pour d’autres. Mes étudiants en BTS Audiovisuel de l’excellente Ecole Supérieure des Métiers de l’Image de Bordeaux concourent cette année encore pour le 100% de réussite. Et alors que les épreuves ne sont pas encore terminées, l’un d’entre eux, Paul, vient de présenter officiellement la première beta de Shutter Encoder; un logiciel d’encodage/utilitaire qu’il a développé lui même pendant ses années de BTS.

Les logiciels d’encodage, on en trouve beaucoup sur le net. Une simple recherche google suffit. Mais ils sont souvent incomplets, buggués de partout, incompréhensibles, quand les résultats ne sont pas tout simplement catastrophiques. Avec Shutter Encoder, Paul a développé un logiciel compact, rapide, qui répond à ses besoins professionnels. Et le résultat est là. Tout ceux qui ont suivi le développement du logiciel l’ont adopté sans rechigner. En combinant le meilleur des programmes libres comme ffmpeg, mediainfo ou dvdauthor, il a créé un véritable couteau suisse !

Au programme, l’encodage de médias sous divers formats, notamment en H264 paramétrable, mais aussi en DNxHD et Apple ProRes. Il embarque plein de petits outils, comme un calculateur de débit, des analyses audio TruePeak & Loudness, publication FTP, un mode Timelapse, quelques fonctions de rip DVD et web… bref il regorge de trucs utiles… et de petits bonus comme une fenêtre transparente de progression lorsque l’on masque l’application.

Sur cette première release je n’ai constaté que très peu de bugs. Pas mal pour une bêta indé, quand de plus gros éditeurs alignent les mises à jour sans se préoccuper de leur viabilité. À vrai dire, le seul truc que j’ai à redire sur le logiciel, c’est le choix de sa typo et le non support des écrans retina. C’est vous dire ! J’espère voir un jour arriver des fonctions avancées de gestion de gamma et d’espaces colorimétrique et là pour moi on sera tout bon, je signe de mon sang.

Shutter Encoder existe sur PC et MAC, en version desktop ou portable, avec déjà une documentation très riche. Utilisateurs de Mac, à noter que le logiciel nécessite l’installation au préalable de JAVA (7 et ultérieur) pour fonctionner. Mais bref, il est temps de donner une belle vie à des logiciels performants, bien foutus, qui ne demandent qu’à se développer. Shutter Encoder en est-un.

Comments

  • reply
    Pecher
    21 octobre 2016

    Super appli
    Merci

Post a Comment